Biographie de Mohammed Chabaa

Mohammed Chabâa est né en 1935 à Tanger.

Après l’obtention de son diplôme à l’Ecole des Beaux-Arts de Tétouan en 1955, il part en Italie pour poursuivre, de 1962 à 1964, des études à l’Académie des Beaux-Arts de Rome. De retour au Maroc, il enseigne à l’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca. Ancien directeur de l’institut national des Beaux-Arts de Tétouan (de 1994 à 1998), Mohammed Chabâa est l’une des figures éminentes de la peinture moderne au Maroc.

Il a tenu des positions courageuses sur l’identité de la peinture marocaine dans la revue Souffles. Il est de ceux qui ont appelé vigoureusement à introduire l’esprit de la création traditionnelle dans la peinture marocaine. Il a également préconisé l’intégration de la peinture dans l’espace urbain. L’action qu’il a menée, en 1969, en compagnie d’un collectif de peintres, sur la place Jemaa El Fna à Marrakech, est encore citée comme un modèle à ceux qui souhaitent mettre leur art à la portée d’un très large public.

Mohammed Chabâa se tient rigoureusement au principe de la genèse du visible. Il donne à voir dans ses tableaux l’énigme de la peinture. Chacune de ses œuvres puise sa force aux racines de l’immémorial, à la source palpable de l’acte de peindre, à cette poussée du bras : le geste. Sa vision de l’œuvre picturale est une quête d’un état pur où la tâche, le trait ou la ligne délimitent les tracés des fondamentaux de la peinture. À la fois lyrique et géométrique, la peinture de Mohammed Chabâa est dominée par l’abstraction tout en comportant des éléments du monde extérieur.

L’artiste a publié de nombreux écrits sur la peinture marocaine. Il a été décoré en 2008 du Wissam de l’ordre Officier par le Roi Mohammed VI et a reçu plusieurs distinctions dont la décoration, en 1992, de commandeur de l’ordre du mérite de la République italienne, suite au travail réalisé à la mosquée de Rome avec les artisans marocains.

Ses œuvres ont intégré de prestigieuses collections dont celles de la Bank Al-Maghreb (Maroc), la Fondation ONA (Maroc), le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (Maroc), le Ministère de la Culture (Maroc) et la collection Barjeel (Emirats arabes unis).

Mohammed Chabâa est décédé en 2013.

Retour à Mohammed Chabaa